Nouvel Album

Il était un voyage

À la recherche du temps perdu, la musique et les mots de ce projet se rencontrent sur une terre universelle sur laquelle évolue un blues acoustique ou électrique, vers des horizons élargis aux 6 continents.

L’Afrique et l’Europe plus particulièrement s’y mélangent, sur le slide d’un dobro ou la peau des percussions et nous rappellent cette exode humain qui dessine le monde d’aujourd’hui…

La voix et la guitare y racontent l’amour, les souvenirs, les rêves et les espoirs, mais aussi, la place que nous prenons dans ce monde et ce que nous y laisserons au contact de ces religions qui nous séparent ou qui nous lient.

On retrouve une interprétation personnelle en duo avec Bill Deraime de « Faut que j’me tire ailleurs », ainsi qu’une version Afro-Bayou de « Travailler c’est trop dur » traditionnel cajun de Zachary Richard …!!!

Un voyage au gré des rencontres musicales, une réflexion entre doutes et certitudes ou s’entre mêlent l’orient et l’occident.

Réalisé par Félix Sabal-Lecco

Un hommage ultime à un compagnon de route « Guy l’américain », dont les aventures épiques en territoires amérindiens ont coloré de l’esprit de Gaïa les chansons qui composent cet odyssée onirique…!!!

Prochains Concerts

Dates à venir

Karim-Albert-Kook-portrait officiel

A Propos

Karim Albert Kook

Jeune adolescent, Karim Albert Kook découvre la guitare par hasard : un cadeau magique offert par un de ses frères. Enfant, il est venu d’Alger avec les siens pour chercher un traitement à une maladie le clouant dans un fauteuil roulant. Il trouve une échappatoire salvatrice en cette guitare qui aura une influence déterminante sur sa destinée. Pour briser la monotonie des journées de soins et des centres hospitaliers toulousains, Karim, véritable autodidacte, se lance corps et âme dans l’exploration des rivages du blues. Inspiré par les maîtres du genre tels Muddy Waters, Sonny Boy Williamson, Robert Johnson, il développe rapidement une virtuosité exceptionnelle.

Dès 16 ans, il crée des liens avec le milieu artistique : sa présence musicale impressionne. Un nouvel exil s’impose : direction Paris. Auteur, compositeur, interprète, il devient une figure montante de la scène blues parisienne. Au fil des ans il raffine son jeu en ajoutant à son blues des colorations personnelles puisant l’inspiration dans ses origines algériennes.

Quelques Images

Le groupe et ses invités

Le groupe en Live

Festival Blues sur Suresnes

Me contacter

Renseignez le formulaire

  • Please enter your name
  • Please enter a message
  • Incorrect reCaptcha. Please enter reCaptcha challenge.
  • Cannot send mail, an error occurred while delivering this message. Please try again later.
  • Your message was sent successfully. Thanks!
©2019 Karim Albert Kook, tous droits réservés | Crédits photo : Elie Stéphane Azoulay, Pierre Pevsner, Alain Hiot | Infos légales